•  

    2017

     

    Je souhaite que vous ayez,

    En cette nouvelle année

    Moins de dix-sept distribils

    Et des bonheurs au moins deux mille.


    3 commentaires
  • Toute la matinée, un brouillard mouillant et tenace, figé par le temps calme. Puis il se lève paresseusement, formant de légers nuages. 

    Des boules de coton

    pour démaquillage céleste:

    peau nette, le Grand  Schtroumpf ! 

     


    1 commentaire
  • Un superbe cadeau que nous fait Jim Jarmusch avec "Paterson", que je viens de voir.

    C’est un hymne à la poésie ; à qui sait la saisir dans son quotidien, banal, ou original. Un film calme et tranquille, dont je suis sortie habitée d’un profond bonheur. Malgré tout le reste. Il nous chuchote  ce que l’on ne doit plus ignorer: la poésie rend heureux.


    3 commentaires
  •  

    on parle de rideaux de pluie

    comme de rideaux de perles

    que se passe-t-il au-delà

    la montagne existe-t-elle

     

    on est mouillé de l’intérieur

    on nage en soi, si l’on se noie

    peut-être verra-t-on la mer

    la trouble mer qu’on porte en soi

    Jean-Claude Pirotte (1939-2014)


    2 commentaires
  • Vous pouvez lire le compte-rendu de nos échanges sur le blog du 5 à 7 Royan

    Le prochain questionnement, fin Novembre, autour de la notion de Respect.


    3 commentaires
  • VOL

    Intriguée par le vrombissement répété d’un frelon dans la treille, j’ai découvert qu’il venait pomper les grains d’une ultime grappe dorée, masquée par le feuillage doré par l’automne.

     

    Vol de frelon

    ravitaillement

    en jus de raisin


    4 commentaires
  • Pierre Etaix est mort. Un artiste complet. Un grand poète au nez rouge.

    J’avais eu la bonne idée d’acheter le coffret DVD (chez Arte éditions) de son œuvre intégrale, lorsque ses films, restaurés, ont enfin pu être commercialisés. Je redécouvre avec une émotion ponctuée d'éclats de rire « Le grand amour », « Le soupirant », « Pays de cocagne », « Yoyo », « Tant qu’on a la santé ».

    Dommage qu’il ait été si mal connu.


    5 commentaires
  • C'est le dernier sujet dont on a débattu, au 5 à 7 Philo de Royan. Vous pouvez le lire ici, et enrichir la discussion, si vous le souhaitez, par le biais de commentaires.


    5 commentaires
  • "Celui qui chante va de la joie à la mélodie, celui qui entend, de la mélodie à la joie."

    (Extrait de "A quatre voix")


    3 commentaires
  • Je n'ai malheureusement pas pu regarder, sur Arte, l'opéra de Debussy "Pelléas et Mélisande" à Aix. Le replay, défectueux, m'a juste permis d'apprécier l'interprêtation qui en est faite: Mélisande qui se dédouble, entretenant une confusion entre réel et fantasmes; Pelléas torturé, pas trop jeune, avec une pointe d'autisme. Excellent. J'espère qu'il y aura un DVD!


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires