• "Chevreuse" de Patrick Modiano.

    Modiano le magicien sort de sa plume  des personnes et lieux, réels, fictifs ?

    Magicien qui mélange le temps et les temps, passé, présent.                

    Magicien de la plume qui nous embrume,  soulève un coin de voile, et nous enfume. 

    C’est le monde flottant et flou de Modiano, le magicien du sfumato.


    votre commentaire
  • J'ai regardé sur Arte.tv la série japonaise "La maison de la rue en pente". A travers un procès pour infanticide, comment la vie de certains juges et jurés se trouve questionnée, et le poids de traditions familiales au Japon. Superbe.

    https://www.arte.tv/fr/videos/103427-001-A/la-maison-de-la-rue-en-pente-1-6/


    votre commentaire
  • Dans sa chronique de Charlie hebdo du 1 Septembre, n° 1519, Yannick Haenel fait un si bel éloge de « Comme un ciel en nous » de Jakuta Alikavazovic que je l’ai acheté et viens de le finir, encore éblouie, regrettant la fin de cet éblouissement.

    Ce livre est paru dans une collection de chez Stock qui s’appelle « ma nuit au musée ». C’est au Louvre que l’auteure a choisi de se faire « enfermer », pour une nuit féconde…


    1 commentaire
  • Je suis allée voir le très beau "Drive my car" de Ryûsuke Hamaguchi.

    Où l'on voit que les êtres humains sont bien frères, à travers les époques et à travers la diversité de leurs cultures, frères de sensibilité  et frères de sentiments.


    1 commentaire
  • Je viens de lire, enfin, "Le courage de la nuance" de Jean Birnbaum. Victime de son succès, il était en réimpression.

    C'est un livre essentiel.


    1 commentaire
  • Arte Concert a retransmis l'opéra de Mozart qui vient d'être donné au festival de Salzbourg. Une production extraordinaire, magnifique et troublante.  Tous les airs y sont magnifiés dans l'épure par des chanteurs exceptionnels.

    Merci au directeur artistique Teodor Currentzis et au metteur en scène Romeo Castellucci.


    1 commentaire
  • J'ai fait en Juillet deux lectures passionnantes:

    "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline, biographie romancée de Rudyard Kipling.

    "Un garçon comme vous et moi" d'Ivan Jablonka, - à lire aussi par les filles.

    Je ne l'avais pas prévu, mais le lien entre les deux, et les deux époques, est fort intéressant.


    votre commentaire
  • Un « Didon et Enée » de Purcell et Atsuki Sakaï délirant, déjanté, loufoque, jouissif, mais devenant de plus en plus noir en évoquant de sombres drames contemporains.

    Extraordinaire mise en scène de Franck Chartier, aux baguettes Emmanuelle Haïm et Atsushi Sakaï.

    Magnifique.

    Vu sur Arte concert


    3 commentaires
  • J'ai découvert Mithridate, de Racine, donné sur la 5 sous forme de film de théâtre. Mise en scène très dépouillée d'Eric Vigner, beauté épurée du décor et des costumes qui m'ont fait penser à la fois au théâtre japonais et au sculpteur Brancusi: la ressemblance du visage de l'actrice avec "Mademoiselle Pogany" et  sur la scène une  colonne sans fin du même artiste - colonne des tourments sans fin?

    La diction très articulée des alexandrins, très claire, par les acteurs laisse les sentiments s'exprimer pleinement.

    J'ai beaucoup aimé.

    https://www.france.tv/spectacles-et-culture/theatre-et-danse/2294895-mithridate-de-jean-racine-au-theatre-national-de-strasbourg.html

     


    3 commentaires
  • Je viens de lire "Quinze causeries en Chine. aventure poétique et échanges littéraires."

    Une transcription de conférences données par Le Clézio en Chine à l'invitation de différentes universités, qui sont un magnifique hommage à la littérature, à la lecture, à l'écriture, à la vie, à l'humanité.

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique