• CULTURES D'ISLAM

    J’aimerais rendre hommage à Abdelwahab Meddeb, qui animait l’émission « Cultures d’Islam », sur France Culture, émission heureusement poursuivie par Abdennour Bidar. Si tous les musulmans avaient écouté – écoutaient -  cette émission, certains d’entre eux seraient moins influencés par le discours d’imams incultes. Aussi j’ai photographié cette miniature illustration du livre « Hâfiz, le livre d’or du divân » chez Seghers, représentant l’ascension du prophète Mahomet au ciel:

    CULTURES D'ISLAM

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et un Ghâzel du poète, tiré du même livre :

     

    Quand le matin s’éveillera, brise de musc et douce haleine, quand le vieux monde renaîtra, toujours plus jeune en son éclat,

     

    Quand, au jasmin, le vieux gainier tendra ses coupes, ses fleurs pourpres et que l’œil brillant du narcisse vers l’anémone s’ouvrira,

     

    Le rossignol regrettera, devant la tente de la rose, le long exil qu’il a souffert. En chantant, il s’élancera.

     

    Si de la mosquée je m’éloigne, et si je hante les tavernes, ne me blâme pas, ne dis rien ! Le sermon fut long, vivre est court !

     

    Vas-tu remettre au lendemain ce qu’aujourd’hui la vie t’apporte ? Ô mon cœur, le plaisir s’en va, il faut le saisir à son jour !

     

    Précieuse est la rose, et jolie. Apprends à cueillir sa présence : du jardin, elle s’en ira, plus fugitive que l’amour.

     

    Va, chanteur ! Les amis ici se sont assemblés pour t’entendre. Ne nous parle ni du passé ni de cet instant qui s’en va !

     

    Hâfiz n’a connu que pour toi le miracle de l’existence. Viens vers lui pour lui dire adieu : lui aussi, bientôt, s’en ira…

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    6
    Samedi 24 Janvier 2015 à 14:55

    Je connait peu l'art musulman;  j'apprécie la beauté de l'illustration et du poème.


    Cordialement

    5
    Lundi 19 Janvier 2015 à 20:37
    Josette

    Le livre d'or du dîvan, les Rubbayats , Le jardin des roses... que du bonheur !


    Pourquoi ces poèmes sont ils autant  inconnus ? ce n'est qu'amour et beauté,de plus  ces livres sont parfaitement illustrés de magnifiques miniatures.

    4
    Lundi 19 Janvier 2015 à 16:49

    de jolis mots et pourtant le drame a eu lieu

    3
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 15:37

    Les musulmans affirment être "contre" le terrorisme. On attend qu'ils précisent ce "pour" quoi ils sont ; on attend un texte clair et sans ambiguïté qui préciserait par exemple que le djihad est surtout un perfectionnement intérieur. Merci pour ce billet.

    2
    Dimanche 18 Janvier 2015 à 10:01

    Merci beaucoup, Noune, de nous offrir ces propos d'un islam éclairé. Bises.

    1
    Samedi 17 Janvier 2015 à 18:29

    Oui, si tout le monde... mais, justement, "tout le monde " n'a pas le sens de la poésie, ni de l'image, ni... de la mesure, tout simplement.

    C'est désespérant d'en être arrivé là après des siècles de culture raffinée, bien d'accord avec toi.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :