• ZEUGME 1

     

    Zeugmes ?

    L’éveilleur de mots tapi

    Et cependant rétribué

    Au coin de la toile

    Guette

    Comme attrapeur de rêves

    Traducteur binaire

    Il pourchasse l’incertain

    Ou les bosons de Higgs

    Pour que nous osions

    Cliquer dans la lumière

    Où quelque plume desséchée

    Mais taillée en biseau

    Souffle du sens

    Belle bulle bouffante

    Où miroitent les maux.

    Mes zeugmes me font mal

    A en perdre mon flegme

    Et mon latin

    En sanscrit

    J’y poserais trois notes.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Dimanche 4 Mars 2012 à 11:11
    Carole Chollet-Buiss

    Ce bon vieux "zeugma", je le trouve moi aussi très riche de possibilités poétiques, il crée de si drôles de liens dans les phrases.
    Il nous réjouit de son incongruité et de ses antiques attelages...(voilà, je m'y suis essayée...)

    Bonne journée,

    CArole

    5
    Vendredi 2 Mars 2012 à 14:08
    Langda

    "Vêtu de probité candide et de lin blanc" est le zeugme sémantique : on accroche deux mots qui font varier le sens du mot recteur (vêtu au sens propre, ou au sens figuré).

    Il y a aussi le zeugme syntaxique : "Mieux vaut s’enfoncer dans la nuit qu’un clou dans la fesse gauche" (Alphonse Allais)- on attèle deux constructions syntaxiques différentes admises par un même mot recteur (s'enfoncer dans / s'enfoncer qqch).

    Du coup, je me suis amusé à faire des zeugmes dans mon dernier post, sur le thème de la fille boiteuse.

    A plus !

    4
    Jeudi 1er Mars 2012 à 23:57
    Catheau

    Erratum : Il paraît que Desproges les aimait bien ces attelages :...

    3
    Jeudi 1er Mars 2012 à 07:58
    Langda

    J'aime beaucoup ! Pourrait presque en faire ma profession de foi aussi ! Mais où sont les zeugmes ?

    2
    Mercredi 29 Février 2012 à 11:29
    Lenaïg

    Ah, Noune, quelle joie de te lire ce matin. Je vais revenir sur ta page samedi prochain de retour chez moi. Ce boson de Higgs, bizarrement, me trottait dans la tête aussi, cette nuit avant de m'endormir, j'aime croire que nous nous sommes trouvées à un moment sur la même longueur d'onde, de pensée, sans le savoir.

    Je reviendrai, oui, méditer sur tout cela, je repars déjà en emportant Zeugmes ! Belle journée à toi !

       

    1
    Mercredi 29 Février 2012 à 08:11
    libre  necessite

    Superbe profession de foi. Bises Dan

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :