• TOUT BLEU

    Moog nous propose de voir la vie en bleu... mais sans le dire, en aucune langue, et en 300 signes! J'en suis verte! Je n'ai pas compté...

     

    Quand j’ai mélancolie

    Quand j’ai du vague à l’âme

    J’écoute un bon saxophoniste.

    Quand le froid est très vif

    Quand mon sang se retire

    Je bois du thé dans un vieux Delft.

    Quand je rêve du haut Nil,

    Quand la Mer Rouge m’inspire,

    Je n’en oublie pas les requins.

    Quand j’ai mélancolie,

    Quand j’ai du vague à l’âme

    Je rêve du ciel et de la mer.

    Quand j’ai mélancolie,

    Quand j’ai la vie en pleurs,

     J'ai les larmes lapis-lazuli…

    évocation de la note bleue, de la faïence de Delft, des requins peau-bleue, du Nil bleu, du froid qui bleuit les lèvres et les doigts, de tous les bleus du ciel, de la mer, de la terre…


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    17
    Mercredi 21 Septembre 2011 à 17:03
    Catheau

    Pardonnez mon erreur, Noune : le précédent commentaire n'est point à sa place. Mais que l'on aime vos bleus à l'âme !

    16
    Mercredi 21 Septembre 2011 à 16:41
    Catheau

    Le poulpe pleure-t-il en plus ? En tous les cas, vous l'avez bien croqué.

    15
    Mardi 20 Septembre 2011 à 10:56
    Veronica

    Beau ...

    Toujours le rouge se mêle au bleu ...

     

    Pensées sans guigne !

    14
    Lundi 19 Septembre 2011 à 23:04
    Jeanne Fadosi

    Une bien jolie façon de décrire les bleus de la vie de la terre et du ciel et les bleux du vague à l'âme ...

    Bises et belle fin de soirée

    13
    Lundi 19 Septembre 2011 à 22:59
    Marie de Cabardouche

    Quand j'ai mélancolie (j'aime beaucoup cette expression), mes yeux sont myosoti(s),

    Et si c'est  jour de chance, ils sont couleur pervenche...

    12
    Lundi 19 Septembre 2011 à 22:22
    fransua

    en effet le bleu est omniprésent dans le bonehur comme dans le mal malheureusement

    11
    Lundi 19 Septembre 2011 à 20:52
    Anne Le Sonneur

    Une bien belle évocation, Noune, qui donne envie d'un petit morceau de saxo pour effacer ton blues.

    10
    Lundi 19 Septembre 2011 à 20:29
    ADAMANTE

    J'aime particulièrement les larmes quand elles sont lapis lazuli.

    9
    Lundi 19 Septembre 2011 à 19:06
    Alice

    Le bleu répare bien des maux, ses sources sont multiples ! c'est la planète qui le permet.

    8
    Lundi 19 Septembre 2011 à 18:12
    Alba

    C'est très joli et bien trouvé !

    Mais j'espère que tu n'as pas pour de vrai, des bleus au coeur...

    7
    Lundi 19 Septembre 2011 à 14:44
    Jean-Pierre

    Un vrai cordon bleu de l'écriture !

    Moi je n'ai vu que du bleu en te lisant ...

     

    6
    Lundi 19 Septembre 2011 à 12:36
    Lenaïg Boudig

    Bonjour Noune. Et on se sent bien chez toi, dans ce bleu qu'il est interdit de nommer, mais que tu nous évoques autrement, en nous offrant des tasses de thé dans de la porcelaine de Delf et en nous berçant de la Blue note ! Bizzz !

    5
    ABC
    Lundi 19 Septembre 2011 à 11:18
    ABC

    Les plus et les moins mais tous en bleu !!!

    4
    Lundi 19 Septembre 2011 à 10:42
    Tricôtine

    Du bleu que l'on prend dans ses doigts et qu'on roule en boule pour sauver l'âme des vagues j'adore ça... m'ébleuit !! gros bizzoux Noune !!

    3
    Elo
    Lundi 19 Septembre 2011 à 10:24
    Elo

    Très beau défi chez toi aussi ! Le bleu ici rime avec mélancolie... Je susi plus optimiste ! bisous

    2
    Lundi 19 Septembre 2011 à 10:22
    jill-bill.over-blog.

    Bonjour Nounedeb... j'aime ton approche de tout ce bleu !  Jill 

    1
    Lundi 19 Septembre 2011 à 09:15
    Monelle

    Tu n'as pas compté mais tu nous a enchantés !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :