• SI JE CROYAIS

    Si je croyais en un seul dieu,

    Je penserais qu’il joue aux dés

    Observant, narquois, à la loupe,

    Notre fourmilière affolée.

    J’aimerais bien croire en plusieurs,

    Les gentils tançant les méchants,

    Le sourire de la pâquerette

    Faisant honte au monstre nippon.

    Le génie de la non-violence

    Retenant les pulsions barbares.

    Mais je suis une mécréante

    Comme une membrane tendue

    Je vibre à la moindre impulsion.

    Aux émotions fort ressenties -

    Quelle étrange gemellité –

    Résiste l’intime quiétude.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    11
    Lundi 21 Mars 2011 à 11:32
    Camille

    ET BIEN RASSURES TOI TES MOTS SONT BIENS ADCORDES ET CE LA FAIT UN JOLI PATCHORK DANS UN BIEN BEAU POEME

    CAMILLE

    10
    Elo
    Vendredi 18 Mars 2011 à 17:07
    Elo

    très joli poème... J'aime beaucoup! :)

    9
    Mardi 15 Mars 2011 à 19:33
    Snow

    La Terre reprend sa place et sa trajectoire, nous reprenons notre place et notre trajectoire avec elle, ça nous amène à revoir beaucoup de chose intérieurement pour la collectivité terrienne. Pour l'instant, les pires à souffir pour demain, ce sont ceux qui restent et constatent les dégâts de la technologie nucléaire que les humains ne connaissent même pas à fond, et que les apprentis-sorciers se voient encore une fois dépassés par cette force.  Ton texte est très beau et non, je ne crois pas que tu soies mécréante, juste réaliste. Bonne soirée!

    8
    Mardi 15 Mars 2011 à 12:11
    ignatius

    Sourire. Oui la mythologie panthéiste est bien plus littéraire! Quant au monstre nippon, ne lui restera bientôt plus qu'un briquet...

    7
    Lundi 14 Mars 2011 à 19:40
    askelia

    dans l'air, de ce temps pourri...

    merci.

    6
    Lundi 14 Mars 2011 à 16:21
    Mamie Claude

    TRES BEAU TEXTE. Je suis aussi mécréante. Je voudrais tellement que l'intelligence humaine (qui, pour beaucoup croit en un Dieu) arrête ses folies. Les premiers jours du séisme, les Nippons souriaient en disant "nous sommes préparés" Maintenant ils pleurent d'effroi. Préparés à quoi ? en tous cas pas protégés contre les forces de la nature. Les intérêts des politiques et grands industriels les font devenir fous, mais là, ils trinquent tous, y compris le peuple "préparé".

    5
    Lundi 14 Mars 2011 à 14:05
    Lenaïg Boudig

    Bonjour Noune. J'aime ton poème et pourtant je n'arrive pas à être complète mécréante, vois-tu. J'ai la conviction d'une intelligence supérieure au-dessus de nous, mais je n'exclus pas plusieurs ! D'ailleurs je n'exclus rien de ce qui n'a pas été prouvé faux ! Mais je ne crois pas non plus comme toi à des caprices ou des colères divines, etc. La quiétude est inquiétude chez moi ; mais quel est ton secret ? Bises à toi.

     

     

    4
    Dimanche 13 Mars 2011 à 21:44
    Mireille

    Bonsoir Nounedeb, mécréante je suis, mécréante je serai. Mais je me pose parfois cette question : l'adage suivant lequel tout ce qui ne nous détruit pas nous rend plus fort, est-il finalement crédible? Bonne soirée. Mireille

    3
    Dimanche 13 Mars 2011 à 20:24
    Tricôtine

    conserver la quiétude malgré les vibrations telluriques , faut être bien ancré sur la terre et dans sa tête !! mécréante c'est peut-être le bonne solution !! je serai mécréante à mon tour ... version autruche tête au fond de la terre pour écouter les battements de son coeur plus près  !!  gros bizzzoux Noune

    2
    Dimanche 13 Mars 2011 à 18:51
    Catheau

    Comme vous, Nounedeb, j'ai essayé de dire quelques mots pour conjurer l'horreur. Merci d'être ce coeur de résonance.

    1
    Dimanche 13 Mars 2011 à 17:07
    Mitsuko

    Bonjour Nounedeb,

    J'aime ce texte là ... il est vraiment très beau ... et surtout, il est vrai ...

    Bravo à toi et merci de ce doux partage.

    Bon dimanche après-midi. A bientôt. Bises

    SuperNana

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :