• RUE. LISTE

     

    Rue des Rochers.  24 Décembre 2010

    « Affichage interdit » puis des tags effacés,

    Des palmiers étiolés, un passage privé,

    Un mur de pierre cache un camion,

    Et deux 4x4 en évidence.

    Puis un cyprès droit comme un cierge,

    Un grillage propre et blanc

    On dirait qu’il entoure un camp.

    En face un jardin fou le nargue.

    Devant un mur taché de rouille

    Le cadavre d’une rose trémière.

    Des maisons, des cours imbriquées

    De bric de broc

    Et un joli panneau « à louer ».

    Deux courts palmiers touffus

    A eux seuls ils font un buisson.

    Un quereux, puis un panneau « stop »

    Tordu, dans des frondaisons.

    En Saintonge, un quereux est un espace commun aux maisons qui l'entourent, avec le puits qui les dessert.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 23:13
    Catheau

    Un petit air de la France de Depardon dans votre poème. Mélancolie des no man's land...

    5
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 21:00
    Moog

    on va peut-être louer d'abord avant d'acheter...

    4
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 18:49
    le-panier-a-histoire

    Bonsoir, j'ai beaucoup aimé cette promenade. Lieu un peu désert, un peu abandonné... tu évoques une douce nostalgie. Enfin, c'est comme ça que je le ressens. Merci pour ce joli partage. Bonne soirée! Bises.

    3
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 13:21
    Pascale la tricotine

    petite poésie de ta promenade... aux tags effacés on te suit sur le cheminement les yeux grands ouverts !!!  gros bizzzoux ma Noune qui regarde les choses !

    2
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 12:38
    Brunô

    Où sont passés les humains ? désert, abandon ou simplement isolement d'irréductibles ...ostracisme....

    1
    ABC
    Jeudi 6 Janvier 2011 à 09:57
    ABC

    Un espace étrange à faire revivre !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :