• RETOUR DE NUIT

    A minuit sous la Lune,

    passé un lac d’eau pâle.

    La Gironde impassible.


  • Commentaires

    2
    Dimanche 3 Septembre à 00:39

    Je suis allée une fois à Bordeaux. Je me souviens d'une promenade nocturne sur un pont. La Gironde, ce soir-là, c'est exactement comme ça que je l'ai vue : si étrangement impassible.

    Ton poème très japonais me plaît beaucoup.

    1
    Vendredi 1er Septembre à 22:59
    Trois vers pour une plongée dans une nuit sereine. On y est avec vous !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :