• OCTOBRE 1 Haïbun

     

    Des lanières de brume ondulaient à hauteur de phares comme rubans de gymnastes.   Posée sur le chemin, la chouette d’Athéna m’a fixée, m’intimant l’ordre muet de m’arrêter. Alors elle a raffermi sa prise, une petite proie, et disparu d’un vol ample et silencieux.

    Regard prégnant de chouette

    Où flottent des rubans de brume

    Pour un envol vers l’au-delà.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 19:05
    Anne

    Magie de l'instant que nous offre l'oiseau, le grain de sable, le soleil se levant à travers les monts. Merci, Noune de l'accueillir et de nous l'offrir. Anne

    2
    Mardi 4 Octobre 2011 à 15:18
    Catheau

    Une belle rencontre avec la nocturne messagère d'Hécate.

    1
    Dan
    Mardi 4 Octobre 2011 à 13:58
    Dan

    Fluidité de ces espaces aux contours mal définis, le regard asséré du prédateur ne se laisse pas détourner de sa proie. Bises Dan 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :