• MICHEL LEIRIS

    A Brunô, et tous les amis Croqueurs, j'offre ce Jeudi un poème de Michel Leiris tiré du recueil "Ondes".

    Marin


    Il faudrait pouvoir bâtir un château
    avec le sable qui vous glisse entre les doigts,
    la quasi impondérable écume
    et la lumière qui pénètre insidieusement votre peau.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Février 2010 à 11:59
    Bruno
    Merci pour ce poème court, d'autant plus difficile à exprimer la pensée, mais tu sais que j'aime la poésie brève.
    Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :