• MET DE CHOIX

    Un met de choix pour Anne Le Sonneur.

    Le riz, comme le thé, me plait.

    Est-ce un fumet ancien d’une vie antérieure ?

    Le riz, sans autre apprêt, se suffit à lui-même

    Qu’il soit simple, ou bien thaï, ou encore basmati

    Mais surtout pas « précuit », car l’art est de le cuire.

    Le reste est accessoires, fioritures baroques,

    Saveurs fleuries d’épices que le riz seul exalte.

    Manger tranquillement. Il voulait dire repas

    En Chine ancienne : « As-tu bien pris ton riz du soir ? »

    Dit-on toujours ainsi dans la Chine nouvelle ?


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    12
    Samedi 5 Février 2011 à 18:28
    Adamante

    Le riz est toujours important en Chine, je crois, le caractère du riz   (en qi gong) s'écrit aussi avec la tête pour libérer les cervicales et se maintenir en forme. 

    11
    Vendredi 4 Février 2011 à 20:22
    Tricôtine

    merci pour ce riz cuisiné à ta sauce , en poudre aussi c'est pas mal pour le nez !! sortie de bulle grâce à la fée électricité ce soir, hier nous bougieions !! gros bizzzoux Noune

    10
    Vendredi 4 Février 2011 à 12:55
    Anne Lesonneur

    J'avais tranquillement pris le thé, hier midi, après... des nouilles chinoises. Puis, le soir venu, j'ai du moins bien manger, j'ai loupé une page de la communauté. Donc, ce midi, je reviens vers le riz. Merci pour ce fumet. Anne

    9
    Vendredi 4 Février 2011 à 08:21
    l'oeil qui court

    Huuum !

    Ca fleure bon la poésie

                               et le riz.

    Mais où est-on ?

                     Au repas du soir ou en Chine nouvelle ?

    Y-a-t-il encore un bol pour moi ?

    8
    Jeudi 3 Février 2011 à 23:06
    Lenaïg Boudig

    Bonsoir Noune. Je ne saurai répondre à ta question et me la pose aussi, donc. Ah, j'aime bien comme toi un bol de riz nature et un bol de thé bien chaud. Un thé au beurre de yach, comme les Tibétains, je ne suis pas sûre d'aimer, en revanche.

    Savoir cuire le riz, je te crois que c'est un art, que je ne maîtrise pas, même si j'aime en manger.

    De ton poème se dégage bien le calme, la patience, propice à la méditation. Je te souhaite la bonne nuit. Bises à toi.

     

    7
    Jeudi 3 Février 2011 à 22:24
    jardin zen

    un régal !!!!!!!!!!!ton texte !!!!!!!!!!!!!
    bizzzzzzzzz

    6
    Jeudi 3 Février 2011 à 19:40
    le-panier-a-histoire

    Le riz nature, préparé par mon gendre, cuisinier, mais surtout Réunionnais est une bénédiction ! J'aime la façon dont tu nous en parles. Bises. Mireille

    5
    Jeudi 3 Février 2011 à 18:41

    Bonne soirée

    4
    Jeudi 3 Février 2011 à 14:48
    Jean-Pierre

    Moi, je le préfère en paella !

    3
    Jeudi 3 Février 2011 à 14:35
    Catheau

    Comme vous, Nounedeb, j'aime le riz, surtout quand c'est ma belle-fille viêt-namienne qui le prépare.

    2
    Jeudi 3 Février 2011 à 14:23
    jill-bill.over-blog.

    Bonjour nounedeb... Je souris à ton riz nature, oui la bonne façon de l'apprécier... La Chine d'aujourd'hui ??.... Je l'ignore !     JB   

    1
    Jeudi 3 Février 2011 à 13:55
    Lilie-Norlane

    Très ri(z)che, ce texte ! Et intime aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :