• LA PEAU

    Où il devait être question de peau...

     

    Ah ! Sentir sous ses doigts

    La peau fragile du nouveau-né

    Ou se blottir, que d’émois,

    Contre la peau de l’être aimé.

    On peut la pincer sans gémir

    Pour y faire une piqûre

    Ou en faire jaillir

    Une écharde - peau dure !

    De desquamations sèches

    A la peau de requin,

    Du toucher peau de pêche

    A la peau de chagrin.

    Ah ! Pouvoir faire peau neuve

    Avant que par la peau du cou

    L’Ankou me prenne : « Crève »

    Ma vieille peau est au trou.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    8
    Mercredi 25 Août 2010 à 22:26
    Tricôtine

    A fleur de peaux tes mots Noune, j'aime le grain de ce poème !

    7
    Lundi 23 Août 2010 à 08:22
    jardin zen

    tant pis pour les peaux de vache, elles n'auront pas ton peau-aime-aimé dans la peau
    bizzzzzzzzzzz

    6
    Dimanche 22 Août 2010 à 21:34

    jolie version de toute une palette de peau

    bonne soirée

    5
    Samedi 21 Août 2010 à 18:17
    Jeanne Fadosi

    un challenge que tu relève magnifiquement avec tes propres mots !

    4
    Vendredi 20 Août 2010 à 23:51
    ADAMANTE

    Toucher la peau de l'Ankou, sans hésiter je préfère celle du nouveau né ou de l'être aimé, pour le reste on évite... Belle soirée

    3
    Vendredi 20 Août 2010 à 08:15
    Mamie Claude

    Une vieille peau est un témoin du passé, les rides sur un visage sont des sourires gravés, sur le corps ce sont des plissés soleil !! Bises

    2
    Jeudi 19 Août 2010 à 22:40
    Tit'Anik

    Superbe peau, tu les a décrites sous toutes leurs formes

    j'apprécie de te lire

    bisous

    1
    Jeudi 19 Août 2010 à 13:15
    Jean-Pierre

    Que de peau dans le peau-aime que j'aime !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :