• LA MARIEE

    in partibus

     

    La Mariée était blanche

    Cernée de croque-morts.

    La Misère était grise

    Parmi des gens très bien.

    Mariée château de sable

    Rongée par des garçons.

    Misère aveugle et muette

    Slamant sur ses savates.

    Mariée se roule, jette du sable

    Dans les yeux éteints de Misère.

    Pour quel sommeil, pour quel remords ?

    Leur sort est celé dans  la Mort.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Lundi 24 Octobre 2011 à 16:24
    Langda

    Bonne idée de réunir deux histoires vraies pour en créer une encore mieux ! Bon, on se demande si c'est bien Misère qui était grise...

    4
    Vendredi 21 Octobre 2011 à 19:32
    Rose

    Etrange union qui laisse mal à l'aise...

    C'est que le poème fonctionne! Emotion...

    Bon WE Nounedeb, bisous

    Rose

    3
    Elo
    Vendredi 21 Octobre 2011 à 16:02
    Elo

    Un étrange mariage... Mais beau poème ! Bisous

    2
    Dan
    Vendredi 21 Octobre 2011 à 11:46
    Dan

    La mariée voit ternir son voile malgré un élan dérisoir. Bises Dan

    1
    Vendredi 21 Octobre 2011 à 09:14
    Catheau

    Un poème symboliste, à la tonalité mi-médiévale, mi-expressionniste.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :