• JEUX PAPOUS: REMPLISSAGE

    La phrase de début et celle de fin étaient imposées, écrites par deux auteurs différents. Il fallait écrire un texte qui puisse les relier.

    Et hop, un deux trois, le lapin a disparu dans le chapeau, mais le plus fort c’est que le chapeau a disparu aussi et que les spectateurs ont perdu dans la foulée la totalité de leur mémoire…L’infirmier de garde à Ste Anne en cette nuit de Noël informe aussitôt le psychiatre en chef que la soirée de réveillon organisée par les malades a basculé, une fois de plus, dans le délire. Le docteur Freung le regarde, accablé. Puis, après mûres réflexions et plusieurs coupes de champagne: « Je ne vois qu’une solution, reprendre les choses à l’envers : La mémoire en totalité foulée par les spectateurs : elle reviendra, ils n’ont qu’à avaler 3 comprimés de médiator trois fois par jour. Disparition d’un chapeau sans effort ? Je vais leur prêter mon chapeau claque. » Il va le chercher dans un fond de placard. Le chapeau est étrangement lourd. Quelque chose a l’air coincé au fond. L’infirmier l’aide à le tirer dehors. Ça fait une trace sur la neige de la pelouse. Ils se penchent tous deux sur le chapeau. Ils ne voient rien, il faudrait une loupiote. « Clic », dit le docteur Freung. La lune s’éclaire. Ils se penchent à nouveau et ils la voient…paisible, confiante, elle ne se doutait de rien, pleine de la terrible innocence des vaches, dans ce petit matin glacial, un peu de buée montait simplement de ses flancs.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Samedi 30 Juin 2012 à 23:01
    cafardages
    eh ben, c'est du grand art dont on ne serait pas capables ! du moins, pas à cet instant de la soirée !
    1
    Vendredi 29 Juin 2012 à 23:41
    Carole
    Un texte qui me rappelle un certain "chapelier fou" : nonsense is beautiful au pays des pas-fous-dans-la-tête...!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :