• HUITIEME PANSELENE 2011

     

    Lune, tu t’étais bien cachée,

    Mais je t’ai vue, échevelée.

    Honteuse de n’être pas coiffée,

    Tu t’es mis un petit chapeau

    De nuages, comme un plumeau.

    Pour épouvanter les oiseaux?

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Dimanche 13 Novembre 2011 à 18:27
    Lenaïg

    Elle est bien digne des grandes comédiennes, Séléné ! Elle "joue", elle ne joue pas, c'est notre vision qui en décide et ici on a envie ici de la réconforter ! Toujours ta superbe idée que tu développes en poèmes délicieux jusqu'à la fin de l'année. Encore bravo, Noune !

    4
    Mercredi 17 Août 2011 à 14:45
    ADAMANTE

    J'aime bien le sourire poétique de ce jeu de lune .

    Aveu : je découvre ce vieux mot de panselène pour évoquer la pleine lune (grâce à google car mon Robert en 9 volumes n'en fait pas mention).

    Me voilà riche d'un mot supplémentaire en repartant de chez toi, merci et belle journée.

    3
    Dimanche 14 Août 2011 à 12:58
    michelaise

    Oh c'est trop mignon, imagé en diable, j'adore !!

    2
    Dimanche 14 Août 2011 à 09:53
    Mamie Claude

    Bien joli dialogue avec madame la Lune pour mon réveil dominical !

    1
    Samedi 13 Août 2011 à 16:42
    Catheau

    Une lune "en cheveux", genre "folle de Chaillot", qui fait son carnaval.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :