• FRISSONNE

    Frissonne

    La felouque comme un faisan

    Affairé, friand de faînes,

    Rassasié.

    La proue close, yeux de fennec

    Comme une fleur de fenugrec

    Fanée, toute fièvre

    Etanchée.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Jeudi 22 Avril 2010 à 11:02
    Hélène.
    C'est beau...
    Totalement incapable d'écrire comme cela, mais j'admire, Nounedeb...
    3
    Mercredi 21 Avril 2010 à 21:18
    Lenaïg Boudig
    Bonsoir Nounedeb. J'ai déjà lu ton texte mais n'avais pas laissé de commentaire. J'aime bien ton poème jeu de mots et de sons. Je ne connaissais ni les faînes ni le fenugrec !
    2
    Mercredi 21 Avril 2010 à 18:24
    Brunô
    Ton poème me fait penser "aux foulées bondissantes" que faisaient mes filles en gyme....on a l'impression de sauter d'un pied sur l'autre au rythme de tes mots;
    1
    Mardi 20 Avril 2010 à 08:47
    rouergat
    Bonjour Nounedeb
    Beaux texte et tu m'as appris "la fleur de fenugrec" plante dont les grains sont employés en cataplasmes
    Cordialement
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :