• ENVOL

    Sur cette photo proposée par Miletune:

    ENVOL

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    http://pictozoom.over-blog.fr/ 

    Il avait pris son sac. Comme tous les matins. Comme s’il partait au travail. Au lieu de se laisser avaler par une bouche de métro, son odeur et ses bruits, il avait emprunté la petite passerelle apparue devant lui. Nul bruit, un air léger un peu moite. Plus il avançait, plus la passerelle s’élargissait. Plus il avançait, plus la brume s’épaississait, et plus il allait vite. Il ne contrôlait rien, mais il savait bien qu’au bout de ce tremplin, dans un grand saut sans skis il disparaîtrait dans les nues.

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    6
    Lundi 15 Décembre 2014 à 14:24

    L'attrait du vide, du rien... Beau mais angoissant.

    5
    Jeudi 4 Décembre 2014 à 10:28

    Une belle impression de fantastique, je verrai ce personnage  passer dans un autre monde. Un texte efficace .


    Bises

    4
    Samedi 15 Novembre 2014 à 23:47

    Un rêve qu'on fait quelquefois. A moins que ce ne soit finalement une sorte de cauchemar. Le chemin du "travail" est plein de pièges.

    3
    Mardi 11 Novembre 2014 à 19:03

    Peut-être, avait-il dans son sac un parapente?
    Espérons que dans "cet air léger un peu moite" il y ait des courants ascendants.   wink2

    2
    Mardi 11 Novembre 2014 à 18:52

    Cette passerelle s'anime sous tes mots, Noune, bravo ! On ne sait si on doit s'épouvanter devant une mort ainsi programmée, ou se réjouir de l'intrusion du fantastique dans la vie de cet homme lassé et désabusé, mystère préservé, un effet saisissant. Bises.

    1
    Mardi 11 Novembre 2014 à 17:37

    il n'a pas peur de prendre ce chemin ou veut-il mettre fin à ses jours

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :