• EN MARCHE CITOYENS

    Se rendent-ils compte, tous ceux qui n’iront pas voter, ou voteront blanc, de la responsabilité qu’ils auraient à porter ? La honte, l’horreur, la violence, la haine, au pouvoir, ils veulent s’en laver les mains ? Est-ce vraiment se les salir, perdre la face, comme disent les chinois, que voter pour un homme nouveau, courageux, remarquable, compétent, capable, s'ils le veulent bien, de nous réunir?


  • Commentaires

    4
    Jeudi 4 Mai à 22:43

    "capable, remarquable, compétent..." : cela, nous le saurons plus tard. Mais ce que nous savons déjà, c'est que l'autre, c'est... le contraire ! Et même pire... 

    Alors je suis bien d'accord avec toi. Votons ! et faisons voter (comme on disait jadis).

      • Jeudi 20 Juillet à 11:35

        Bonjour Nounedeb,

        Tout comme toi, je ne me reconnaissais plus dans cette gauche aux abois, incapable de se renouveler, de proposer quoi que ce soit de neuf, ou simplement d'un peu enthousiasmant. N'étant pas de droite (eh oui, ça existe encore), je rêvais moi aussi de voir émerger une personnalité qui renverse les codes établis et amène une nouvelle vision de la politique et de l'idée de la France. Il est clair que les extrémistes de tous poils (Mélenchon autant que Le Pen) me donnent des boutons. Macron, je n'y ai pas non plus cru d'emblée. Mais c'était sous-estimer sa capacité à monter au-dessus de tous. Maintenant, c'est fait, il est élu, il a sa majorité, on ne sait pas trop ce que ça va donner, mais je dois reconnaître que mon enthousiasme de mai dernier, qui était à 100%, est peut-être un peu déjà redescendu... Il est encore trop tôt cependant pour tirer un bilan, évidemment, et il faut admettre qu'il y a du nouveau, que ça se ressent, qu'il replace notre pays non pas au centre du monde mais à une place qui lui sied bien mieux. 

        FP

      • Vendredi 5 Mai à 10:36

        J'avoue, Carole, être un peu enthousiaste. J'en avais assez depuis longtemps de cette gauche qui n'en fini pas de se tirer dans les pattes, et je fuis les extrémismes. Je rêvais de voir émerger une personnalité nouvelle et charismatique qui permette de dépasser tout cela. Quand j'ai découvert Emmanuel Macron, je n'y ai d'abord pas cru, puis j'ai été conquise. Il a empoigné le prunier, l'a secoué sans ménagement, en a fait tomber les vieux fruits. Je ne sais ce qui en sortira. Je pense que ça vaut le coup de lui faire confiance.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mireille PL
    Jeudi 4 Mai à 12:46
    Non ils ne se rendent pas compte.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :