• ECRITURE

    Ecrire à la souris, taper sur le clavier ?

    Je préfère de loin la trace grise et grasse

    D’un crayon à papier que l’on peut mordiller,

    Saveur d’enfance,

    Lui faire, de quelques tours de taille, une jupe andalouse,

    Ou la découpe nette de copeaux, avec un canif affûté,

    Qui laisse de douces entailles et la mine balafrée.

    J’aime aussi mon Rotring, long stylo

    A plume biseautée comme un calame,

    Et qui ne tolère pas de calligraphie molle.

    Mais après, j’aime bien voir mes textes à l’écran.

    Ca met de la distance. Je me lis. C’est une autre.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    9
    Dimanche 5 Juin 2011 à 20:01
    CHAMARIE Lydia

    Je dois être de ta génération parce que je ne suis pas une jeune moi non plus.

    Mais je me suis mise à écrire sur l'ordinateur parce que je l'utilisais déjà dans mon boulot de secrétaire pour taper les lettres, c'était plus facile et rapide qu'avec la machine à écrire. J'apprécie beaucoup la facilité que l'on a pour effacer des mots, changer une phrase, refaire, etc.

    Bisous,

    Lydia

    8
    Dimanche 5 Juin 2011 à 17:06
    CHAMARIE Lydia

    Eh bien moi, quand j'écris, c'est directement sur l'ordinateur. Sauf lorsque j'écris des lettres à mes correspondantes. A part ça, je n'ai jamais sucé ou croqué un crayon ou un stylo comme j'ai vu faire des copines qui les mettait minables. Mais chacun ses manies, n'est-ce pas ?

    Je vois mieux ce que j'écris sur l'écran.

     

    Amicalement à une "croqueuse" de stylos et de crayons.

    Lydia

    7
    Jeudi 19 Mai 2011 à 00:13
    Tricôtine

    Bonsoir Noune, j'aime tous ces objets qui font l'écriture, mais tu peins le crayon de si belle façon qu'il a meilleure mine au regard de tout autre !!   il nous faudrait des palettes grapiques sur les blogs, de la belle écriture  manuscrite serait encore plus personnelle. merci pour ces jolis mots gros bizzzoux de nuit, je ferme le stylo virtuel

    6
    Mercredi 18 Mai 2011 à 11:07
    pinceaux.en.voyage.o

    on m'avait conseillé d'aller visiter votre site ...mais je n'arrivais pas à le trouver...voilà qui est fait..il est vrai que vos poésies sont BELLES

    aNNE MARIE

    5
    Mercredi 18 Mai 2011 à 09:33
    Brunô

    l'avantage du crayon et du papier (sauf si l'on efface), c'est de garder la trace des râtures, des corrections, de l'évolution du texte et de pouvoir toujours y revenir.

    Bisous Noune

    4
    Mardi 17 Mai 2011 à 19:43
    Monelle

    Tu as raison, nous avons trouvé trop de facilité avec le clavier ! j'aime moi aussi ébaucher mes textes sur une page blanche, laisser la plume (ou plutôt le crayon) écrire pour moi !

    Bonne soirée - bisous

    3
    Mardi 17 Mai 2011 à 18:35
    Anne Le Sonneur

    L'outil de l'instant, le contact du crayon et la distance de l'écran... Par ici, l'outil des mots est de hasard. Un stylo dans un bus, dans la rue. Un crayon à l'école. La plume ou le clavier dans le petit bureau... Les mots surgissent à toute heure et par les tiens le crayon est vivant. Merci Noune pour ta lettre déposée dans ma boîte ! Bises et belle soirée à toi

    2
    Mardi 17 Mai 2011 à 17:43
    Libre  necessite

    Sans doute pourrais tu scanner ta page d'écritude pour la publier...moi j'ai une trop vilaine écriture pour tenter çà . Amicalement Dan

    1
    Mardi 17 Mai 2011 à 15:19
    askelia

    raturer, gribouiller, dessiner, recommencer, voilà ce que le crayon permet!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :