• DISSOLUTION

    Des cargos descendent l’estuaire

    En passant près de l’autre rive.

    La brume aveugle, comme un suaire.

    Ils cornent et passent, à la dérive.

     

    La brume, atmosphère dépolie

    Moiteur légère, lumière diffuse,

    Vision sans repères, abolie,

    A travers elle le soleil fuse.

     

    Ces gros cétacés métalliques

    Emergent subrepticement,

    Grosses déjections telluriques

    Dissoutes silencieusement.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Vendredi 15 Janvier 2010 à 17:17
    Eglantine-Lilas
    moi ça j'aime....
    1
    Vendredi 15 Janvier 2010 à 17:13
    J'aime bien cette atmosphère et ces contrastes dans tes poèmes.
    Amicalement
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :